Ouvrir sa propre pâtisserie, ce qu'il faut savoir

Choisir le type d’établissement que l’on veut développer :

 

Avant de vous lancer, vous devez vous questionner sur le type de pâtisserie que vous souhaitez ouvrir. Cela devra être en accord avec vos propres compétences personnelles, cela peut être une pâtisserie pure, une pâtisserie - salon de thé, une pâtisserie - chocolaterie, une pâtisserie - traiteur, un food truck, e-commerce etc...

Comprendre qui sont les concurrents

 

Ouvrir une pâtisserie vous contraint à vous exposer à bon nombre de concurrents. Certes les autres pâtisseries artisanales sont très présentes sur le marché et on a tendance à oublier que la grande distribution fait beaucoup d’ombre aux boutiques locales. Elles représentent l’avantage de contenir au même endroit chocolat, gâteaux, viennoiseries ou encore pains.

 

Les réseaux de franchises représentent également une part de marché importante. Ils proposent souvent une large gamme de produits et sont gage de confiance pour les consommateurs qui ont l’habitude de consommer chez eux.  

 

Les conditions professionnelles pour ouvrir une pâtisserie :   

 

Le métier de pâtissier est réglementé ; l’entrepreneur doit idéalement avoir suivi avec succès les formations, si possible diplômantes pour pouvoir exercer ou avoir plusieurs années d’expériences.

 

Concrètement vous devez avoir obtenu un CAP pâtissier, un BAC pro, ou alors un brevet professionnel pour ouvrir une boutique, ou encore une formation professionnelle pour adultes de CDP San Nicolas.

Pour ouvrir une pâtisserie, la personne ayant obtenu le diplôme doit exercer dans la boutique cependant il ne s’agit pas forcément du gérant, tant que le pâtissier travaille effectivement dans l’établissement.

 

De nombreuses contraintes sanitaires imposent de garder une trace des produits, de garder une hygiène irréprochable ou encore de conserver les aliments à la bonne température. Par ailleurs, les CMA (Chambres de Métiers) accompagnent les entrepreneurs dans leurs formations obligatoires en HACCP. Ce sont également des partenaires institutionnels idéaux.

 

 

Artisan ou artisan-commerçant

 

En fonction de vos ambitions futures, vous devez faire le choix entre devenir artisan ou artisan commerçant. La différence entre les deux réside notamment dans le nombre de salariés. L’artisan dispose de moins de 10 salariés alors que l’artisan-commerçant en possède plus de 10 et/ou à une activité d’achat-revente de produits

Cette notion est importante car elle déterminera les modalités d’inscription à la Chambre de Métiers CMA et/ou la chambre des commerces et de l’industrie CCI.

 

Délimitation de son projet :

 

Avant d’ouvrir une pâtisserie, vous devez passer par une étape de questionnement, qui sera peut-être évidente pour certains et moins pour d’autres.  

  • Vais-je exercer en France ou à l’étranger ? Si j’exerce en France, dans quelle région ? Dans une grande ville comme Bordeaux ou à la campagne ? Dans un quartier passant ? 

 

  • Une fois que j’aurais défini mon lieu d’exercice, je dois me poser la question de quelle offre proposer aux clients ? Quelle offre correspond le plus au type de population à laquelle je vais être exposé ? Qu’ai-je envie de vendre ? Que proposent les pâtisseries aux alentours

 

  • Une fois que j’aurais défini ma gamme de produits, je dois décider quel type d’établissement est le mieux pour moi ? Ai-je envie de reprendre une pâtisserie déjà existante ? D’en créer une de A à Z ?  

 

Détermination du budget :

 

Le budget réunis beaucoup de points qu’on ne soupçonne généralement pas au début, il contient notamment l’ouverture, la location ou l’achat du local, les frais de fournisseurs sans oublier le capital de l’entreprise

 

Vous pouvez faire le choix d’acheter ou bien de louer un fonds de commerce, c’est à dire reprendre un établissement déjà existant ou de créer le sien.

 

Il faut toujours avoir un œil critique sur le local et définir s'il y aura besoin de travaux ou non. Dans le cas où les travaux sont nécessaires, comptabilisez-les dans votre budget. Vous devez également comptabiliser les taxes inhérentes au local. 

 

En fonction du type d’établissement que vous aurez choisi, une suite de démarche vous attend : 

 

En premier lieu il faut travailler sur le produit qui conviendrait le mieux à vos clients potentiels (nous en reparlons dans un article autour de la stratégie commerciale en pâtisserie, et d’ailleurs, une formation de CDP San Nicolas vous initie à tout cela).

 

Pour la création de votre société et son immatriculation il faudra vous déclarer auprès de la chambre des métiers et de l’artisanat. Vous aurez également besoin de déposer vos statuts auprès des impôts, ainsi que les fonds de capital social.

 

Il est nécessaire de faire une demande de publication d’un avis de constitution dans le journal d’annonces légales. Enfin, il vous faudra déclarer l’existence de votre établissement aux services institutionnels.  Aussi, il peut être nécessaire d’aller faire un dépôt de marque à l’INPI (pas une priorité selon nous).



 

Se former à la création d’une pâtisserie et d’une gamme de pâtisserie qui vous ressemble avec Cours de pâtisserie :

 

Que contient notre offre de formation

 

Une formation de 3 semaines divisée en 3 thèmes : 

 

  • Quels produits choisir en fonction de son business, sa thématique et sa zone géographique ? 
  • Comment produire une gamme de pâtisserie rentable
  • Création de sa propre gamme de pâtisserie et progresser 



 

La première semaine vous approfondirez les concepts de e-commerce, laboratoire, traiteur, évènements, click and collect, marchés, food truck, salon de thé et boutique. Ce qui vous guidera pour choisir votre propre thématique, zone géographique et produits à développer. 

 

La deuxième semaine vous analyserez en détail les conditions nécessaires à une rentabilité. Vous y étudierez le choix des matières premières, en passant par la gestion des recettes, la quantification des besoins de production, l’optimisation de la production, ou encore le choix de la carte

 

La dernière semaine, le chef vous aidera pour votre propre gamme de pâtisseries en vous aiguillant sur le choix de la base de création, du packaging, des textures, de l’esthétique, des sortes de parfums ou encore du format des gâteaux. Vous deviendrez un chef d’entreprise aguerri en 3 semaines de formation.

 

Notre formation s’accompagne également d’interventions avec des spécialistes tels que des experts en comptabilité, en juridiction, en choix de statut ou encore en assurance. Vous pourrez discuter avec nos intervenants qui vous conseilleront au mieux sur votre projet personnel.